Programme de la 1e session l’école d’été MisSMO: Rome, 3-7 juin 2019

Résultat de recherche d'images pour "efr rome école d'été missmo"

Programme détaillé de la session romaine

Lundi 3 juin

9:00-10:30: B. Heyberger, Qu’est-ce qu’une mission?

Après avoir posé quelques jalons sur l’origine du mot et de la notion de « mission », et avoir évoqué les fondements évangéliques, médiévaux et modernes, de la pensée missionnaire chrétienne, nous évoquerons la question de l’organisation et de la gestion des missions, spécifiquement à Rome, en voyant comme elle se reflète dans les archives de l’Eglise. Dans un troisième temps, nous proposerons une réflexion sur les écrits missionnaires comme source pour l’histoire des pays missionnés, mais aussi pour une anthropologie des missionnaires eux-mêmes.

10:30-11.00: Pause café

11:00-12:30: G.M. Croce Quelles archives pour l’étude du phénomène missionnaire?

Cette intervention vise à donner aux participants une connaissance précise de l’ensemble des organismes du Saint-Siège et de leurs compétences, ainsi que des fonds documentaires les concernant, tels qu’ils sont conservés dans différents centres d’archives à Rome et au Vatican. Elle portera notamment sur les fonds des Archives Secrètes Vaticanes (Secrétairerie d’État, délégations apostoliques, nonciatures, etc), et préparera la visite prévue l’après-midi. Des renseignements pratiques seront donnés quant à leur accessibilité et à l’utilisation des instruments de recherche disponibles (inventaires, guides, répertoires, bibliographie, etc).

12.30-14.00: Pause déjeuner

14:00-17:00: G.M. Croce, Visite des Archives secrètes vaticanes

18:00-21:00: Visite de la bibliothèque de l’EFR (palais Farnèse), suivie  d’une réception par la directrice de l’EFR (C. Virlouvet)

Mardi 4 juin

9:00-10:45: C. Verdeil, AL Turiano, ‘Historiographie et concepts’

Cette séance se propose de retracer l’historiographie du phénomène missionnaire durant les trente dernières années et de montrer en quoi a consisté le renouveau de l’histoire des missions. Il s’agira de réfléchir à la diversité des approches et aux apports de courants historiographiques divers (histoire impériale, transnationale et microstoria) et d’autres disciplines (sociologie, anthropologie et études de genre) à l’étude des missions. Nous nous proposons enfin de revenir sur quelques concepts-clefs (latinisation, conversion, ONGsation, protection pour n’en citer que quelques-uns) qui nourrissent les réflexions des chercheurs s’interrogeant sur le phénomène missionnaire au Moyen-Orient aux XIXe et XXe siècles.

10:30-11.00: Pause café

11:15-13:15: C. Verdeil, AL Turiano, N. Neveu, S. Gabry, ‘Genre et missions’

Au XXe siècle, des missionnaires ont réorganisé l’espace des villes, des villages, mais aussi des familles au Moyen-Orient. Dans certains cas, ils ont même obtenu le statut d’interlocuteurs privilégiés, voire de médiateurs, tant auprès des individus que des instances étatiques. Quelle importance revêt la question du genre, comme statut socialement et religieusement normé, dans ces échanges ? Comment les missions influent-elles sur le quotidien des hommes et des femmes, chrétiens comme musulmans, et comment marquent-elles les pratiques religieuses et sociales ? À partir de cas d’études régionaux, nous proposerons de réfléchir aux modèles de féminité et de masculinité générés par le phénomène missionnaire, à différentes échelles.

13.15-15.00: Pause déjeuner

15:00-17:00: G. Rigotti, Visite des Archives des Congrégations orientales

17:30-19:30: Présentation par les étudiants de leurs difficultés/ du document sélectionné envoyé par email (salle de conférences)

Mercredi 5 juin

9.00 – 11.00: Travail par groupe sur dossier d’archives à présenter le vendredi 7 juin

11.00 – 11.30: Pause café

11:30-13:00: Travail par groupe sur dossier d’archives à présenter le vendredi 7 juin

13.00-14.30: Pause déjeuner

14:30-17:00: P. Pieraccini, Visite des archives franciscaines, Ste Maria mediatrice

18:30-19:30: Conférence publique de B. Heyberger au Centre St Louis des francais (Largo Giuseppe Toniolo, 20-22)

‘Les chrétiens d’Orient entre Islam et Occident’

‘Chrétiens d’Orient’: l’expression masque une grande diversité de peuples, de cultures, de traditions…Ils sont au centre de l’actualité et des préoccupations depuis qu’ils ont été  une cible pour les combattants islamistes. Mais réduire leur situation à celle de victimes n’aide pas à les comprendre et ne leur rend pas justice. Vivant dans des sociétés à majorité musulmane, et en partageant la culture, ils sont aussi depuis longtemps au contact de l’Occident. Depuis les débuts du christianisme et à leur manière, ils ont contribué à façonner le visage du Proche-Orient. Ils en restent des acteurs vivants.

Jeudi 6 juin

9:00-11:00: P. Bourmaud, P. Maggiolini, M. Levant ‘Rivalités et interactions’

Cette session vise à éclairer l’étude des sources du fait missionnaire chrétien au Moyen-Orient au regard de sa diversité et des rapports intra ou interconfessionnels (2nde moitié du XIXe s. et 1e moitié du XXe s.). Philippe Bourmaud présentera les grands fonds d’archives missionnaires protestantes en Grande-Bretagne (Church Missionary Society, Jerusalem and the East Mission Society), et examinera l’implantation missionnaire du protestantisme français au Moyen-Orient en s’appuyant sur des fonds d’archives épars en France (Lyon, Paris, Nantes) et en Suisse (Genève, Lausanne). Marie Levant donnera un aperçu de la question interconfessionnelle dans les archives romaines de l’entre-deux-guerres, et présentera un cas d’étude : la Catholic Near East Welfare Association (CNEWA), l’association catholique américaine fondée dans les années 1920 pour venir en aide aux chrétiens orientaux dans une perspective unioniste. Paolo Maggiolini se penchera sur le Patriarcat latin de Jérusalem. Il exposera les dynamiques provoquées par sa refondation dans les territoires de Palestine et de Transjordanie, du point de vue ecclésiastique et de la compétition missionnaire ; et il se concentrera sur la rivalité intra-catholique entre melkites et latins. La discussion permettra d’élargir la thématique aux concurrences et interactions interreligieuses.

11.00 – 11.30: Pause café

11:30-13:30: P. Bourmaud, P. Maggiolini, K. Sanchez, ‘Missions et questions linguistiques’

Cette session abordera trois aspects des rapports entre langue(s) et mission(s)- langue officielle, de communication quotidienne, semi officielle au sein des missions; écrite et orale. Elle se penchera d’abord sur la question de la/ des langue(s) inhérentes aux missions (les tiraillements entre francais et italien, allemand et anglais, la question de l’arabisation et de la turquification), ses liens avec les changements politiques et sociaux ainsi que les aléas de ses réappropriations au sein des missions. Elle envisagera ensuite l’évolution de la formation en langues des missionnaires, en se concentrant sur le cas de l’arabe. Elle analysera enfin les impacts de l’interprétation des catégories socio-politiques telles les notions de ‘nation’, ‘communauté religieuse’, ‘minorité’ et sur le sens des transformations attachées à cette catégorisation.

13.30-15.30: Pause déjeuner

15:30-17:30: D. Arnault, Visite des Archives des Pères Blancs

18:30-20.00: Réception EFR (Piazza Navona 62, cuisine 3e étage)

Vendredi 7 juin

 9:00-10:30: Restitution des workshops séance 1

10.30 – 11.00: Pause café

11:00-12:30: Restitution des workshops séance 2

12:30-13:30 Clôture de la session romaine et introduction à la session du Caire

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.